N° 20 L’industrie pharmaceutique n’est-elle pas simplement motivée par l’appât du gain ?

20 questions et réponses sur la vaccinationLa production et la commercialisation de vaccins sont une source de revenus pour l’industrie pharmaceutique. Les industries alimentaires, automobiles et informatiques ont la même motivation première. Il en va de même des chauffeurs de taxi et des concepteurs de sites web.

La situation actuelle montre que les vaccins ne sont pas les produits les plus rentables mis au point par le secteur pharmaceutique. Les médicaments administrés chaque jour aux patients souffrant de maladies chroniques sont beaucoup plus rentables qu’un vaccin dont une ou quelques injections produisent un impact durable.

Il est vrai que les vaccins génèrent des revenus pour les sociétés non pas parce que chaque dose est particulièrement onéreuse, mais parce qu’il est généralement nécessaire d’avoir des niveaux élevés de couverture de la population.

Toutefois, les dépenses consacrées aux vaccins pèsent très peu dans l’ensemble des dépenses des produits de santé et peuvent en revanche permettre de dégager des économies directes pour les finances publiques. L’achat de vaccins contre la polio, par exemple, permet de réduire le risque de lourdes dépenses en médicaments et en rééducation. Ce fait a été reconnu par les ministres européens de la santé qui ont décrit les vaccins comme “le moyen le plus efficace et le plus économique de prévenir les maladies infectieuses”.

Certaines personnes acceptent mal que les laboratoires pharmaceutiques puissent tirer des bénéfices de la vente de vaccins. Or, si de nouveaux vaccins doivent être mis au point, des investissements très importants sont nécessaires et impliquent des levées de fonds et des prises de risques considérables.

Il est également important de se rappeler que le secteur pharmaceutique en général est l’une des industries les plus fortement réglementées en Europe. Les normes de production, la surveillance de la sécurité et les activités de marketing sont très étroitement contrôlées par les autorités publiques.

Dans tous les cas, le soutien en faveur de la vaccination provient d’un large éventail de sources : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC), les autorités de santé nationales, les universités, les ONG et l’industrie.

Pour des informations complémentaires, consulter ‘Vaccination – 20 Objections & Responses’, un article de l’Institut Robert Koch et de l’Institut Paul Ehrlich